samedi 8 décembre 2012

L'AUVERGNE EN NOVEMBRE : le château d'Alleuze (Cantal)

Sait-on assez la beauté de l'Auvergne en novembre, quand l'automne pare les sites d'un manteau multicolore , couleurs diverses liées à la variété des essences qui couvrent les pentes? Seuls les auvergnats connaissent cela, les touristes, eux, sont rentrés chez eux, pour reprendre leurs activités... Le privilégié qui a la possibilité de parcourir cette région en novembre trouve des sites aussi beaux qu'exempts de toute présence humaine, ou si rare! Il a l'impression de pénétrer dans un eden fait de beauté et de silence, car, oui, quel silence incroyable, quel calme presque surnaturel! Le temps changeant de la période peut parfaitement, la chance aidant, procurer des instants de splendeur radieuse...
Ne pas se montrer égoïste , partager cela, méconnu de beaucoup, autant que faire se peut : c'est l'objet de cette page!

Coup de coeur...

Mon principal coup de coeur, ce fut le site du château d'Alleuze, dans le Cantal, découvert un peu par hasard, à peine repéré préalablement sur une carte...
Au bout d'une étroite route en lacets , qui serpente sur les flancs de la vallée de la Truyère , on le découvre juché au sommet d' un piton rocheux que cernent les eaux d'un affluent de la rivière , incorporé au barrage de Grandval qui y est établi . Du château ancien, reconstruit au début du XVe siècle, il ne reste qu'un   beau donjon carré à tourelles , petit bijou mis en valeur dans son écrin automnal...


Au fond du val, à peine aperçoit-on une voiture arrêtée et un humain minuscule qui fait quelques pas sur la route, ou plus loin, un pêcheur officiant depuis un petit pont surplombant la rivière.

Une histoire tourmentée...

Au XIIIe siècle, un premier château , appartenant aux connétables d'Auvergne, avait été construit; il servait de place-forte avancée pour la ville de Saint-Flour,située à quelques kilomètres.Par la suite,il appartinet aux évêques de Clermont. Pendant la guerre de cent ans ,ce premier château fut détruit, par les habitants de Saint-Flour eux-mêmes, à la grande fureur de l'évêque de Clermont qui demanda illico à ce qu'il soit reconstruit!
La raison de ces péripéties: un certain Bernard de Garlan ,un bandit de grand chemin,en avait fait à partir de 1383 son repaire! Lui et sa troupe, pendant 7 ans, avaient soumis la région à leurs exactions; c'est par peur qu'un autre brigand n'y prenne sa succession  que les habitants de Saint-Flour avaient décidé de brûler le château...
Cerise sur le gâteau : on découvre à proximité du château,dans la pente, une jolie petite église romane du XIIe siècle , jouxtant un petit cimetière ,et signalée au bord de la route par une statue de la Vierge!

Bien sûr le site garde son charme en toutes saisons, mais quel privilège de le découvrir dans ses atours automnaux!

JMS
                                PLUS D' IMAGES....
                                     (cliquer sur les images pour les agrandir)

Vue large du site ...

A peine distingue-t-on une voiture arrêtée et un humain qui fait quelques pas sur l'étroite route
qui serpente à flanc de colline...


Le château dans son écrin automnal...

Vue rapprochée...

Le château se mire dans les eaux du barrage...

Le tracé des berges du barrage est un peu insolite...

Reflet...

Tiens,une présence humaine : un pêcheur solitaire qui officie depuis un petit pont.

Dans la courbe d'un virage, la statue de la vierge semble nous inviter à gagner la petite église.

Une des plus anciennes églises d'Auvergne, flanquée de son petit cimetière..

Plus loin, la rivière suit son cours dans son cadre automnal...

Au creux du vallon...

Ce n'est qu'à regret que j'abandonnai ce merveilleux site, après y avoir passé plus de deux heures...









 

1 commentaire:

  1. Superbe promenade automnale dans une vallée où le temps semble s'être arrêté...
    Bravo et Merci pour cette atmosphère et ce charme si bien restitués!

    RépondreSupprimer